éditions

Ad augustus per angustus. Le Delirium plonge dans l’aventure éditoriale comme il le ferait en méditérannée : la ligne éditoriale courbe qui trace l’horizon de ses publications s’inscrit dans la continuité des heures baroques vécues sur ses tapis d’orient : en un mot, articuler fictions poétiques et vérités anthropologiques. Les plus récentes éclosions vous sont ici présentées. Vous pouvez les acquerir en adressant un mail à contact@ledelirium.net.

Love and Invention, by Benjamin Constable
Delivery included

De Vaugines à Cucuron

Filles, Fleurs, Métamorphoses

Epanoui à l’aube du réveillon russe, le recueil de poèmes d’Ekaterina Belavina, magnifiquement traduits par Jean-Louis Backès et Florian Voutev.

Les poupées sauvages

Je cuisine avec mon coeur

"... et mes fourneaux brûlent comme mes baisers". Cette parole de Jean-Claude Altmayer, éternellement scandée d’une voix chaude et caverneuse, régit sa cuisine et se voudrait ici loi universelle - comme un principe nouveau de mœurs soufflées à la braise et au couteau. 
Altmayer humanise l’apparence du démiurge des forges, du feu et des volcans. Hephaïstos des temps modernes, notre homme tient du dieu qui sublime l’âtre et attise l’être, ravissant tout convive, faisant feu de tout bois - jusque dans sa claudication céleste. Celui-ci était l’époux d’Aphrodite, celui-là demeure son amant, inlassable amoureux de l’amour, quel qu’en soit l’accident. Sa cuisine est une ode déclarée aux passions. Elle est toute en étincelles. Elle réchauffe l’âme, embrase les corps et les cœurs : ἀπὸ τοῦ ἧφται, cette étymologie antique du nom d’Hephaïstos, exprime bien l’esprit dans lequel s’active Altmayer : celui qui brûle, qui est allumé. 
Les pages du livre respirent cette générosité d’un être pour qui la vie, l’amour et la cuisine se fondent en une seule et même chose. Son histoire et ses recettes se lovent dans un éblouissant mille-feuille de dessins réalisés par Maxine Christensen. Puissent-elles enchanter, autant qu’un rêve à sa table d’hôte brûlante, digne, par delà les étoiles, de ses hauteurs circonflexes.

Midnight Feasts

A minuit transformer les citrouilles en carrosses, métamorphoser des bouts de carottes en lièvre de mars, orchestrer des festins avec trois fois rien... Faire la cuisine à la lumière d’un réverbère, d’une chandelle ou d’un frigidaire : Midnight Feasts sera le vade mecum des apprenti-sorciers de la cuisine noctambule, écrit en lewis-carolien par un bouquet d’artistes britanniques et illustré par les crayons magiques de Laurie Bellanca.


©Délirium, 1 rue Mignard, 84000 Avignon